San Francisco

Character #18

Celina, like Celine but with a "a"

Le premier bus Los Angeles - San Francisco est complet. Nous sommes une trentaine à attendre le prochain. Je suis en tête de queue. J'ai raté le précédent de peu. Quelqu'un me demande Is this the line for the night bus to SF ?. Je lui réponds oui. Plus tard, dans le bus, elle s'assied à côté de moi.

Elle est étudiante, vient d'avoir son bachelor en psycho-socio et veut maintenant changer d'orientation. Elle va étudier la pharmacologie parce que dit-elle, elle est sûre d'obtenir un travail mieux payé qu'avec son diplôme actuel (qu'elle a quand même obtenu à l'Université de Berkeley). Sa soeur étudie la pharmacologie, à Chicago. Elle lui a dit que c'était sympa.

Célina rentre à San Francisco pour le week-end, retrouver sa famille. Elle prend le bus pour la première fois. Elle a 22 ans. D'origine chinoise, elle sait parler le mandarin et est déjà allée en Asie. Ses grands-parents habitent Hong Kong.

Lorsque je lui explique pourquoi je voyage seul, elle me dit que ce n'est pas sa conception des vacances. I want to have fun !. C'est pourquoi elle part toujours avec ses amis. La semaine dernière, elle était à Hawaï, où elle a eu du fun : baignade, hôtel, parapente... Elle adore Las Vegas et Disney world. A Las Vegas, elle profite des buffets, des belles chambres dans les hôtels, va voir des shows et quelque fois get drunk. That is fun.

Elle me demande ce que je pense des EU. Je lui parle des gens que j'ai rencontrés dans le Greyhound et lui en donne à peu près la même description que m'en avait fait Randy. Je ne veux pas généraliser. Oui me dit-elle, car les gens qui voyagent en bus ne sont pas les mêmes que ceux qui voyagent en avion. Ou qui partent en vacances à Hawaï, me dis-je.

Pourtant, à part ses voyages, son ipod mini bleu, ses grands parents à Hong Kong*, ses projets ne sont pas tellement différents de ceux de la petite américaine rencontrée à Chicago. Elle me parle également famille, sécurité de l'emploi, niveau de vie... C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle veut devenir pharmacienne. Nous parlons encore des différences Europe/Etats-Unis, puis la sentant fatiguée, je me tais.

Le lendemain, à la descente du bus, on s'adresse un sourire. Arrivé à San Francisco, je ne la vois plus. Je n'aurais peut-être pas dû lui dire ce que je pense de son pays.

* une des villes les plus chère du monde

nombre de jours de voyageJ - 16

Character #19

Fisherman's Wharlf

San Francisco, dernière étape. L'arrivée est splendide. Du bus, je vois le soleil qui se lève sur la baie. Il est 7h00. Cette ville a quelque chose de différent. On s'y sent bien.

Arrivé à l'auberge de jeunesse, je ne peux pas m'installer, il est trop tôt. Je dépose mon sac, réserve ma chambre et repars visiter la ville. Juste à côté se trouve Fischerman Wharlf, l'ancien port de San Francisco, un des lieux où tout le monde va, mais qu'on peut rater sans trop de regrets dixit le Routard. Rien à foutre, ce matin, c'est magnifique.

A l'origine, je ne devais pas faire ce voyage seul. Pourtant me voilà devant la baie de San Francisco, à l'autre bout des EU, seul. Je ne sais pas si c'est la fin du voyage ou les regrets. Les larmes me montent aux yeux. Je repense à Cesare pour qui il ne faut pas avoir de regrets. On n'est pas faits pareils.

nombre de jours de voyageJ - 17

Character #20

Austrian

Rencontre inattendue dans un parc. Alors que j'écris ce journal, une femme et son enfant s'assient à côté de moi. Elle lui parle allemand. Je lui demande Are you german ?. Austrian. Elle me demande à son tour, si je suis français, en français.

Elle vit ici avec son mari, à deux pas du parc dans lequel nous nous trouvons. Elle parle allemand, anglais, français, mais aussi italien et espagnol. C'est grâce à son travail : elle design des events et se déplace dans le monde entier. Avant de travailler dans l'événementiel, elle était metteur en scène. Elle me cite un nom de spectacle, français, que je ne connais pas. Elle me demande ce que je fais. Je lui parle de mon voyage. Elle a pris le Greyhound elle aussi, il y a 20 ans. Elle a même fait du transport de voiture avec une amie à elle, une voiture de police.

Son mari l'appelle, notre conversation s'achève. J'ai peut-être discuté avec un designer mondialement connu.

nombre de jours de voyageJ - 17

Character #21

Merveilleux Mac Donald

Les deux moments les plus difficiles lorsqu'on voyage seul, c'est le matin et le soir. Le matin quand il faut se motiver, se demander où on va aller, ce qu'on va visiter, qui on va rencontrer... Le soir quand il n'y a plus rien à visiter que les endroits où l'on fait la fête, les restos et les bars.

Je mange rarement au restaurant le soir. Plutôt dans les chaînes. Au Mac Donald. Merveilleux Mac Donald, où l'on est pas obligé de se faire placer par quelqu'un, où les tables ne sont pas des tables de 2 ou de 4, où l'on mange avec les doigts, où on ne doit pas supporter le regard des autres, où tout le monde indiffère tout le monde.

Ce soir à San Franciso, je suis sorti à North beach, le quartier qui bouge. Bouger seul, c'est dur, impossible. Alors j'ai marché. Le long des restos branchés et de leurs files d'attentes. Je suis remonté jusqu'à Fisherman's Wharlf où j'ai retrouvé mon merveilleux Mac Donald et où j'ai mangé de la mauvaise bouffe, avec les doigts, dans l'indifférence générale.

nombre de jours de voyageJ - xx

Character #X

Les Homeless

Ils m'ont accompagné tout au long du voyage. A chaque fois différents mais toujours la même crasse, la même fatigue, la même lassitude. A New-York, Chicago, Denver*, San Francisco et même Las Vegas. Je ne sais pas s'il est désespéré, mais il est fatigué, le homeless. Des fois trop pour simplement demander Have you got any change ?

* certainement la capitale des homeless aux EU, vu leur nombre

nombre de jours de voyageJ - xx